Mettre à l’abri et protéger les jeunes filles orphelines, avec l’Orphelinat San Peter de RNDM

ORPHELINAT SAN PETER : accueil de jeunes filles orphelines ou semi-orphelines et accès à la scolarité

De nombreuses jeunes filles de Chittagong, et d’autres originaires des tribus des Hilll Tracks à la frontière Birmane, se retrouvent seules : certaines sont complétement orphelines, d’autres ont un parent en vie qui ne peut cependant les assumer.
Seules dans la vie, elles ont bien peu de chance d’accéder à la scolarité. Accueillies à l’orphelinat, elles bénéficient d’une protection, reçoivent le gite et le couvert. C’est aussi, pour elle, l’occasion d’acquérir une éducation complète qui leur permet d’accéder à des emplois qualifiés.

6,7 millions d’enfants non scolarisés
5 millions d’enfants dans les rues
Les Amis des Enfants du Monde agissent au Bangladesh

Bangladesh

PROGRAMME DE DÉVELOPPEMENT

Bénéficiaires : 37 orphelines ou semi orphelines
Âge : De 10 à 18 ans
Dont : 100% de filles
Partenaire local : Religieuses de Notre Dame des Missions (RNDM)
2 Religieuses responsables et des tuteurs venus de l’extérieur pour l’aide au devoir et les cours du soir.
Budget alloué: 1 750€

Les jeunes filles reçoivent une éducation soignée. Elles participent à toutes les activités de l’orphelinat : cuisine, ménage, jardinage, couture. Les religieuses ont à cœur de développer leurs talents artistiques. Les heures d’école sont complétées par des temps d’étude qui leur permettent de compléter et d’affiner leurs connaissances scolaires. Les résultats aux examens sont remarquables. Après trois ou quatre années passées à l’orphelinat, certaines pensionnaires peuvent retourner dans leur famille et poursuivre leurs études secondaires. Nombreuses sont les anciennes pensionnaires qui sont devenues enseignantes ou qui se sont engagées dans le domaine médical.

UN IMPACT COLOSSAL

Dans un pays où l’éducation des filles progresse, la mortalité infantile et la surnatalité diminuent. La propagation des pandémies est mieux maîtrisée. Une femme instruite peut à son tour éduquer ses enfants (taux de natalité de 2.3 enfants par femme). Le Bangladesh est un des pays les plus peuplés au monde.

UN ENJEU PRIMORDIAL

L’accès à l’éducation des filles est un élément de leur émancipation et du développement du pays. Les études ont montré l’impact de la scolarisation sur l’accès à la santé notamment maternelle, les mariages précoces et la croissance économique. Chaque année passée sur les bancs de l’école augmente le revenu des jeunes femmes de 10 à 20 %.

Depuis de nombreuses années les Amis des Enfants du Monde financent l’accueil des jeunes filles à San Peter :

  • Salaire des répétiteurs et des directrices
  • Nourriture et vie de tous les jours
  • Frais de scolarité et achat de matériel scolaire
Les Amis des Enfants du Monde au Bangladesh

Equipe bénévole d'Alsace-Lorraine

Nancy (54)
Contact : Corinne CLAUDEL

Equipe bénévole de Bresse-Auvergne

Villerest (42)
Contact : Guy VEILLAS

Equipe bénévole de Rhône-Alpes

Lyon (69)
Contact : Emmanuelle GAIDE

Voiron (38)
Contact : Louis-Marie SOURICE

Equipe bénévole de Languedoc-Provence

Avignon (84)
Contact : Gaëtan CHAPLEAU

Equipe bénévole du Sud-Ouest

Anglet (64)
Contact : Bernard MARTIN

Equipe bénévole du Centre-Ouest

Niort (79)
Contact : Bernard REVELLAT

Equipe bénévole de Pays de Loire-Bretagne

Le Fenouiller (85)
Contact : Alain CHAILLOU

Equipe bénévole du nord

Louvil (59)
Contact : Martine DUCROQUET

Equipe bénévole d’Ile-de-France

Mennecy (91)
Contact : Brigitte BRIANT