L’approche holistique pour favoriser le développement global de l’enfant

L’approche globale tient compte de l’interconnexion des droits de l’enfant

Le droit à l’éducation, le droit à la santé, le droit à la protection font partie des droits fondamentaux reconnus dans la Convention Internationale des Droits de l’Enfant. Cette convention part du postulat que tous ces droits sont liés entre eux et ont la même importance. Il semble donc insuffisant de se focaliser sur un seul d’entre eux lorsque nous souhaitons participer au développement de l’enfant.

En effet, un enfant dénutri ne sera pas disposé à se concentrer, apprendre dans de bonnes conditions et risque d’être davantage en décrochage scolaire. A l’inverse, un enfant qui va à l’école sera plus sensibilisé aux gestes de santé et d’hygiène, il pourra ainsi mieux appréhender ce qu’est une alimentation équilibrée et aura une meilleure connaissance de ce qui est bon pour lui.

 

L’école  reste donc le lieu principal où l’enfant aura l’opportunité d’apprendre et de comprendre ses droits et ainsi mieux les défendre.

C’est pourquoi, les programmes ayant une approche holistique répondent à toutes ces problématiques, en prenant en compte l’évolution de l’enfant dans la globalité de ses droits.

La majorité des programmes soutenus par les Amis des Enfants du Monde sont transversaux

Notre association a déjà beaucoup développé des programmes de ce type avec ses partenaires locaux qui ont été à l’initiative de nombreuses innovations.

Nous privilégions des partenariats auprès d’acteurs ayant cette approche globale comme par exemple Ethiopian Children’s Funds (ECF) qui met l’accent sur l’éducation, la santé, l’alimentation, l’égalité femme-homme et le rapport à la communauté au cœur du développement de l’enfant.

ECF (photos mission 2020) : matériel pédagogique et poste d’infirmerie. 

L’approche holistique dans l’éducation DES ENFANTS

Cette approche est nécessaire dans les programmes d’éducation eux-mêmes pour s’assurer que toutes les conditions soient réunies pour l’épanouissement et les besoins essentiels de l’enfant.

Pour cela, il est entouré d’une équipe pluridisciplinaire composée de professeurs (éducation), d’infirmiers (santé), de cuisiniers (alimentation), travailleurs sociaux (protection)…
Par exemple, une infirmière aura un meilleur suivi de l’enfant, grâce au travail collectif. Elle aura plus facilement connaissance de sa situation “globale” et notamment s’il mange bien, s’il est attentif en cours ou s’il a régulièrement des retards et des absences.

Les Amis des Enfants du Monde financent également des programmes de cantine ou d’hygiène en milieu scolaire, toujours dans le souci de répondre au développement global de l’enfant.

En conclusion, l’approche globale dans l’éducation va permettre un suivi plus individualisé de chaque enfant et la mise en place de solutions au cas par cas.

 

 

Partagez l'article
Facebook
Twitter
LinkedIn

Equipe bénévole d'Alsace-Lorraine

Nancy (54)
Contact : Corinne CLAUDEL

Equipe bénévole de Bresse-Auvergne

Villerest (42)
Contact : Guy VEILLAS

Equipe bénévole de Rhône-Alpes

Lyon (69)
Contact : Emmanuelle GAIDE

Voiron (38)
Contact : Louis-Marie SOURICE

Equipe bénévole de Languedoc-Provence

Avignon (84)
Contact : Gaëtan CHAPLEAU

Equipe bénévole du Sud-Ouest

Anglet (64)
Contact : Bernard MARTIN

Equipe bénévole du Centre-Ouest

Niort (79)
Contact : Bernard REVELLAT

Equipe bénévole de Pays de Loire-Bretagne

Le Fenouiller (85)
Contact : Alain CHAILLOU

Equipe bénévole du nord

Louvil (59)
Contact : Martine DUCROQUET

Equipe bénévole d’Ile-de-France

Mennecy (91)
Contact : Brigitte BRIANT