Education en période de pandémie : garder le lien avec les élèves

LA CONTINUITE DES APPRENTISSAGES : UN ENJEU MAJEUR SUR LE TERRAIN

École à la maison : mobilisation pour soutenir les élèves aux Philippines

Depuis de nombreux mois, les Philippines sont confinées. Des dizaines de milliers d’enfants sont obligés de rester dans les minuscules cabanes qui abritent leurs familles. Les écoles publiques sont fermées depuis mars 2020. Notre partenaire ERDA a donc décidé, pour assurer une continuité pédagogique, d’organiser des cours en ligne sur téléphone portable (quand ils ont un smartphone) pour maintenir le lien avec les enfants de familles extrêmement défavorisées dont les parents ont perdu leur travail. De plus, tous les lundis, des parents, des travailleurs sociaux, des étudiants et des bénévoles, vont à l’école récupérer les cours, les exercices et les consignes pour permettre aux enfants de faire leurs devoirs. Les enfants transmettent leurs devoirs à l’école le vendredi.

Et comme on ne peut pas travailler le ventre vide, ERDA a également organisé une cuisine collective où les mères préparent des repas qu’elles rapportent à leurs enfants confinés (une personne par famille est autorisée à sortir). Ces mamans, qui ont souvent quitté l’école très tôt, ont d’autant plus à cœur de soutenir leurs enfants dans leur scolarité.

ERDA soutient 10 003 enfants et adolescents des îles de Luzon, des Visayas, de Mindanao et des banlieues de Manille.  

Des bénévoles aident les enfants à travailler à la maison.

 

Fiches de travail papier : « l’internet » des enfants défavorisés au Liban

Au Liban, les écoles sont fermées depuis le mois de février 2020. Dans ce contexte, comment maintenir le lien avec les populations totalement démunies dans les zones montagneuses du Sud Liban ? Les familles n’ont pas d’ordinateur, juste un éventuel téléphone parental avec une connexion internet instable ou inexistante.

Pour garder le contact, notre partenaire TWT a mis en place des fiches de travail distribuées aux enfants à la porte de l’école. Les fiches sont rendues la semaine suivante, corrigées par les professeurs.

En temps normal, TWT ne donne pas de cours mais travaille avec les écoles en proposant des ateliers d’expression.  Elle éveille l’esprit créatif des enfants, les responsabilise et leur apprend à gérer leurs émotions, pour restaurer l’espoir dans un pays durement frappé par la pandémie et une crise économique et sociale sans précédent.

Des cours radiodiffusés au Honduras

Notre partenaire ACPH, au Honduras, est fier d’avoir opté dès 2017 pour un programme éducatif à distance pour assurer l’enseignement secondaire des populations discriminées Tolupans. Avec « Maestro en casa », pas besoin de connexion internet ni d’ordinateur : il suffit d’un poste de radio à piles pour suivre les enseignements dans toutes les matières et ainsi obtenir un diplôme reconnu par le Ministère de l’Éducation.

> Pour découvrir le large pannel d’actions mises en place par nos partenaires pour les enfants en détresse face à la crise sanitaire, feuilletez notre magazine annuel.

Partagez l'article
Facebook
Twitter
LinkedIn

Equipe bénévole d'Alsace-Lorraine

Nancy (54)
Contact : Corinne CLAUDEL

Equipe bénévole de Bresse-Auvergne

Villerest (42)
Contact : Guy VEILLAS

Equipe bénévole de Rhône-Alpes

Lyon (69)
Contact : Emmanuelle GAIDE

Voiron (38)
Contact : Louis-Marie SOURICE

Equipe bénévole de Languedoc-Provence

Avignon (84)
Contact : Gaëtan CHAPLEAU

Equipe bénévole du Sud-Ouest

Anglet (64)
Contact : Bernard MARTIN

Equipe bénévole du Centre-Ouest

Niort (79)
Contact : Bernard REVELLAT

Equipe bénévole de Pays de Loire-Bretagne

Le Fenouiller (85)
Contact : Alain CHAILLOU

Equipe bénévole du nord

Louvil (59)
Contact : Martine DUCROQUET

Equipe bénévole d’Ile-de-France

Mennecy (91)
Contact : Brigitte BRIANT