Mission à Madagascar : en maraude avec « Grandir à ANTSIRABE « 

ONG GRANDIR A ANTSIRABE : Programme de protection des enfants des rues

« Le dispositif de la maraude est exercé 2 fois par semaines dans 3 zones : la gare routière, le petit marché et le grand marché. Ces zones correspondent aux lieux et territoires où ces enfants pourront trouver du travail (travaux domestiques dans les gargotes, chargement et déchargement de camions…).

  • La zone de la gare routière est prioritaire afin d’apporter des soins médicaux aux enfants atteints par la galle. Pendant le temps des soins, les autres enfants étaient occupés par les jeux et devinettes des animateurs qui débordent d’imagination sur le sujet. 4 enfants des rues (entre 10 et 13 ans) étaient présents ce soir là, moins que d’habitude. Ils étaient calmes.
  • Les soins sont aussi l’occasion de faire parler les enfants sur leur quotidien : « Quel a été le meilleur moment de la journée ? Le plus mauvais ? Quoi de neuf aujourd’hui ? … »
  • Après plus de 2 heures passées dans cette zone (essentiellement à cause des soins), direction « le petit marché », lieu traditionnel de rdv des enfants des rues le soir. Décor différent, notamment à travers la petite quinzaine de jeunes présente. Excitation, agressivité entre eux, familiarité avec les animateurs, moyenne d’âge plus importante, présence de 2 filles…
  • Pas de « bobos » à soigner, mais des entretiens (formels et informels) avec certains et une distribution de thé chaud au gingembre, très appréciée.  A la suite des entretiens, 4 enfants (dont une fille) ont accepté de venir passer la nuit au Centre d’Hébergement Temporaire (CHT) de l’ONG.
  • Il est déjà 23h15 … pas le temps de passer au « grand marché » qui sera prioritaire lundi prochain après la zone de la gare routière. Celle-ci est une priorité car les enfants atteints par la galle ne peuvent venir au CHT pour éviter une contagion.
  • Arrivée de l’équipe au CHT :  24  enfants passeront la nuit dans la structure, dont 6 filles. Pour les 4 derniers arrivés, douche et repas dans le calme. Les règles au CHT permettent aux enfants de retrouver rapidement certains repères.

Accompagner nos partenaires en maraude nous a permis de comprendre la réalité de la situation de ces enfants ainsi que le travail très difficile accompli par l’équipe. Son professionnalisme est impressionant et elle entretient le respect auprès des enfants en toute circonstance. »

Les rues de Madagascar témoignent de l’extrême pauvreté du pays : 90 % de la population vit
en dessous du seuil de pauvreté. 

 

 

>> Pour soutenir nos actions, faites un don en ligne !

 

Partagez l'article
Facebook
Twitter
LinkedIn

Equipe bénévole d'Alsace-Lorraine

Nancy (54)
Contact : Corinne CLAUDEL

Equipe bénévole de Bresse-Auvergne

Villerest (42)
Contact : Guy VEILLAS

Equipe bénévole de Rhône-Alpes

Lyon (69)
Contact : Emmanuelle GAIDE

Voiron (38)
Contact : Louis-Marie SOURICE

Equipe bénévole de Languedoc-Provence

Avignon (84)
Contact : Gaëtan CHAPLEAU

Equipe bénévole du Sud-Ouest

Anglet (64)
Contact : Bernard MARTIN

Equipe bénévole du Centre-Ouest

Niort (79)
Contact : Bernard REVELLAT

Equipe bénévole de Pays de Loire-Bretagne

Le Fenouiller (85)
Contact : Alain CHAILLOU

Equipe bénévole du nord

Louvil (59)
Contact : Martine DUCROQUET

Equipe bénévole d’Ile-de-France

Mennecy (91)
Contact : Brigitte BRIANT