Des brigades santé au secours des enfants Tolupans, avec ACPH

MAESTRO EN CASA : des brigades santé au secours des enfants des tribus discriminées et isolées

La tribu des Tolupan répartie sur 17 communautés dans les montagnes vit isolée, subit de fortes discriminations et est laissée pour compte. Plusieurs semaines par an, la piste d’accès aux villages est impraticable en voiture. Le dernier ouragan de 2020 et les pluies torrentielles ont détruit l’habitat et les cultures vivrières accentuant la fragilité nutritionnelle des enfants.
Les exploitants forestiers et miniers (or) détruisent l’environnement naturel et contaminent l’eau. En conséquence directe, les enfants souffrent de maladies liées aux différents parasites d’une eau non potable et leur environnement en destruction ne leur assure pas un développement durable.
L’accès aux centres de santé est pour beaucoup un problème tant par leur isolement que par le manque de moyens financiers.

80% des enfants en zone rurale n’ont pas accès à l’eau potable
65% du peuple indigène Tolupan sont des enfants

Honduras

PROGRAMME DE DÉVELOPPEMENT

Bénéficiaires : 600 enfants
Âge : de 0 à 18 ans
Partenaire local : Action Culturelle Populaire Hondurienne (ACPH)
Seule ONG locale intervenant pour développer des programmes d’éducation populaire intégrale, mais aussi de santé et de conservation de l’environnement, dans le but de contribuer à l’amélioration du niveau de vie de la population Tolupane.
Equipe : Les 15 salariés interviennent dans ces 3 domaines. L’équipe du programme de brigade santé est composée d’un médecin, d’une infirmière et de deux salariés issus de la communauté pour assurer la logistique.
Budget alloué: 5 500€

Le projet de brigades santé est la seule aide sanitaire aux enfants vivants dans les montagnes. Ces brigades s’inscrivent dans un programme médical adressé à toute la population Tolupan en complément de programmes d’éducation. Un état des lieux sur la santé des enfants est systématiquement fait pendant les brigades, l’objectif est d’adapter l’aide et la prévention. Les dépistages de malnutrition, de maladies liées aux mauvaises conditions de vie permettent d’apporter le minimum de soins adaptés au développement des enfants. L’amélioration de leur santé leur permet de suivre un parcours scolaire mais surtout de survivre dans ce milieu difficile délaissé par les autorités. Les brigades apportent aussi des compléments alimentaires et un soutien aux familles.C’est un moment privilégié pour échanger avec la communauté sur les problèmes comme la contamination de l’eau.

PRÉSERVATION ENVIRONNEMENTALE

L’analyse des problèmes de contamination de l’eau, particulièrement par l’exploitation externe de mines d’or dans les montagnes du peuple Tolupan, est la base de la construction d’un projet d’accès pour chaque village à un point d’eau potable. L’autonomie d’accès aux éléments vitaux est une priorité pour leur survie. Pour lutter contre la déforestation, un projet d’éducation et de sensibilisation a pour objectif une prise de conscience de la préservation de leur environnement pour leur propre préservation.

L’ACCÈS À LA SANTÉ POUR L’ACCÈS À L’ÉCOLE

Permettre de lutter contre les dégâts de la malnutrition, apporter les soins nécessaires au bon développement des enfants et leur offrir un accès à la scolarité. Les axes santé/éducation sont liés pour un développement durable des Tolupans. « Développer la pensée des femmes et des hommes ».

Les Amis des Enfants du Monde participent au fonctionnement du programme d’ACPH « Brigades santé » dans l’objectif d’atteindre une meilleure couverture médicale pour les enfants.
Pour cela, l’association participe financièrement à :
– L’organisation de trois brigades par mois
– Les vacations d’un médecin en brigade et d’une infirmière : le médecin dépiste les pathologies et ordonnance les médicaments, l’infirmière délivre la quantité de médicaments prescrits et systématiquement les compléments de vitamines et alimentaires. Des fiches individuelles de suivi de santé sont établies et les parents les présentent à chaque retour de la brigade.
– Les frais d’organisation des brigades : les médicaments et le matériel d’osculation sont répartis dans des sacs par fonction et acheminés avec des véhicules adaptés aux pistes de montagne.
Des fiches d’enregistrement sont préparées et remplies par un salarié d’ACPH avant la pesée, la prise de température et bien-sûr l’oscultation.
– En cas d’urgence, un transport vers la clinique de la ville la plus proche est organisé.

Les Amis des Enfants du Monde agissent au Honduras

Equipe bénévole d'Alsace-Lorraine

Nancy (54)
Contact : Corinne CLAUDEL

Equipe bénévole de Bresse-Auvergne

Villerest (42)
Contact : Guy VEILLAS

Equipe bénévole de Rhône-Alpes

Lyon (69)
Contact : Emmanuelle GAIDE

Voiron (38)
Contact : Louis-Marie SOURICE

Equipe bénévole de Languedoc-Provence

Avignon (84)
Contact : Gaëtan CHAPLEAU

Equipe bénévole du Sud-Ouest

Anglet (64)
Contact : Bernard MARTIN

Equipe bénévole du Centre-Ouest

Niort (79)
Contact : Bernard REVELLAT

Equipe bénévole de Pays de Loire-Bretagne

Le Fenouiller (85)
Contact : Alain CHAILLOU

Equipe bénévole du nord

Louvil (59)
Contact : Martine DUCROQUET

Equipe bénévole d’Ile-de-France

Mennecy (91)
Contact : Brigitte BRIANT