Protéger les enfants isolés ou orphelins, avec le CAED d’AZN

Le Centre d’Accueil de l’Enfance en Détresse (CAED) accueille des d’enfants privés de protection familiale, abandonnés ou orphelins

La fréquence des abandons d’enfants consécutifs à la pauvreté de nombreux foyers en précarité socio-économique est à l’origine de la création à Guiè, à 60 km au nord de Ouagadougou, du Centre d’Accueil de l’Enfance en Détresse (CAED). C’est en 1995 qu’il ouvre ses portes, afin de mettre à l’abri et de soigner de nombreux tout-petits abandonnés, malades ou malnutris, à la demande des familles et des services sociaux.
Mais d’année en année, dans un contexte de crise sécuritaire et humanitaire, les cas d’abandons ont fortement augmenté. Notre partenaire œuvre plus que jamais au maintien de la qualité des soins.
Le Centre voit aussi arriver un nombre croissant de jeunes filles-mères exclues de leurs familles venant chercher de l’aide. Outre la prise en charge de leur enfant au CAED, elles peuvent elles-mêmes bénéficier d’un suivi social et d’une scolarisation.

4 884 enfants abandonnés en 2021
51,8 % : Taux de mortalité infantile (2021)

Burkina Faso

PROGRAMME DE DÉVELOPPEMENT

Bénéficiaires : 52 enfants
Âge : De 0 à 3 ans
Dont : 24 filles et 28 garçons
Partenaire local : Association Zoramb Naagtaaba (AZN) : Les amis réunis
Parmi les nourrices, 14 sont des auxiliaires de la prime enfance (APE), formées à l’École de Formation des Auxiliaires de la Prime Enfance (EFAPE) d’AZN. Elles ont formés leurs collègues aux méthodes qu’elels ont apprises.
Equipe : 37 personnes , soient 29 nourrices, 2 cuisinières, 1 infirmier, 1 magasinière, 1 responsable technique, 1 directeur assistant, 1 Directrice.
Budget alloué: 4 700€

Le Centre d’Accueil de l’Enfance en Détresse (CAED) s’inscrit dans une dynamique de recherche permanente du meilleur accueil, avec un environnement, une organisation de vie, où l’enfant bénéficie d’un accompagnement personnalisé face à ses difficultés. Depuis sa création, animé par sa fondatrice, Madame Clara Marthe Girard, et par toute son équipe, ce Centre œuvre à l’éveil de l’enfant à travers la méthode du «Prendre soin de l’enfant», méthode inspirée de la pédiatre hongroise Emi Pikler.Le Centre a une approche holistique de la prise en charge de l’enfant. Les nourrices sont formées à la démarche « Prendre soin ». Il recherche la sécurité et l’épanouissement de chaque enfant. Il s’agit d’accompagner ce dernier vers son avenir (retour en famille si possible, placement ou adoption). Enfin, sont accompagnées et scolarisées des jeunes mères exclues de leur famille qui confient leur enfant au CAED pour un temps.

IMPACT MULTI-DIMENSIONNEL SUR LE DÉVELOPPEMENT LOCAL

Le CAED du village de Guiè a une notoriété sur le plan national pour la formation des auxiliaires de la prime enfance. Son action, qui contribue à réduire la mortalité infantile, veille aussi à la qualité de l’éducation et de l’encadrement. Il est un facteur de cohésion sociale en aidant à résoudre les conflits familiaux avec l’accueil d’enfants issus de relations prohibées par la société. Il contribue à l’amélioration des conditions de vie de la population (employées scolarisant leurs enfants et mettant en place d’autres activités régénératrices de revenus).

ACCOMPAGNEMENT ET SCOLARISATION DES TRÈS JEUNES MÈRES

Participer à la scolarisation des jeunes mères exclues de leur famille, c’est leur permettre de pouvoir exercer un métier et de vivre dans des conditions économiques plus favorables. Dans ce contexte, elles sont en mesure d’élever leurs enfants et de les scolariser à leur tour.

Notre partenaire, l’Association Zoramb Naagtaaba (AZN), à travers son Centre d’Accueil de l’Enfance en Détresse (CAED), agit en faveur de la petite enfance en étant attentif aux besoins de l’enfant dans toutes ses dimensions (physiologique, psychique, affective). C’est grâce à la qualité de ces soins que vont se tisser les liens des enfants avec les professionnelles qui s’occupent d’eux au quotidien, et qui les accompagnent pas à pas vers une prise progressive d’autonomie.
Nous venons en appui au CAED en participant financièrement à l’entretrien de leurs infrastructures :
– Participation au fonctionnement de la pouponnière
– Participation à l’achat de nourriture, produits d’hygiène des bébés (couches, produits de toilette…), produits d’entretien des locaux …
– Dispositifs de sécurité
– Suivi sanitaire des enfants
– Jeux pour leurs activités ludiques
– Autres équipements pour la motricité
– Contribution à la scolarisation de jeunes mères exclues de leurs familles

Les Amis des Enfants du Monde au Burkina Faso
Création de l’École de Formation des Auxiliaires de la Prime Enfance (EFAPE) d’AZN en 2014. Première école diplômante du pays qui accueille des stagiaires venant de Centres de l’Enfance en Détresse d’autres régions.

Equipe bénévole d'Alsace-Lorraine

Nancy (54)
Contact : Corinne CLAUDEL

Equipe bénévole de Bresse-Auvergne

Villerest (42)
Contact : Guy VEILLAS

Equipe bénévole de Rhône-Alpes

Lyon (69)
Contact : Emmanuelle GAIDE

Voiron (38)
Contact : Louis-Marie SOURICE

Equipe bénévole de Languedoc-Provence

Avignon (84)
Contact : Gaëtan CHAPLEAU

Equipe bénévole du Sud-Ouest

Anglet (64)
Contact : Bernard MARTIN

Equipe bénévole du Centre-Ouest

Niort (79)
Contact : Bernard REVELLAT

Equipe bénévole de Pays de Loire-Bretagne

Le Fenouiller (85)
Contact : Alain CHAILLOU

Equipe bénévole du nord

Louvil (59)
Contact : Martine DUCROQUET

Equipe bénévole d’Ile-de-France

Mennecy (91)
Contact : Brigitte BRIANT