Qui sont les jeunes Mineurs Non Accompagnés (MNA) suivis par Hors La Rue ?

LES JEUNES MINEURS NON ACCOMPAGNES (MNA) SUIVIS PAR HORS LA RUE PEUVENT ETRE REGROUPES EN QUATRE PROFILS

  • 1er profil : des jeunes originaires d’Europe de l’est, actuellement les petits frères et sœurs de ceux suivis il y a quelques années ; ils sont nés en France. Leur lieu d’ancrage se situe en Seine Saint Denis ; ils sont peu scolarisés.

Il peut y avoir contact avec la famille ou pas, scolarisation ou pas. Un RDV chez le dentiste représente un grand pas !

Si un jeune est victime de violences, les faits sont signalés aux instances judiciaires, au parquet des mineurs de Bobigny mais HLR est vigilant à rester dans son rôle d’éducateur et à être identifié comme tel par les jeunes.

  • 2ème profil : des jeunes en errance à travers l’Europe, très mobiles, HLR travaille avec Bordeaux, Lyon, Marseille et Bruxelles.

Ces jeunes ont en commun des poly addictions, des délits souvent sous contrainte, une errance en Europe.

Le but est de les accrocher ; depuis 2020 ils ont migré de la Goutte d’or vers le Trocadéro. Hors La Rue a augmenté ses maraudes ; une fois par semaine à la Goutte d’Or à une fois par jour au Trocadéro. Ils sont de plus en plus jeunes (50% moins de 13 ans). La tranche d’âge est passée de 10-18 ans à 7-18 ans.

Beaucoup d’entre eux passent par la France, vécue comme un lieu de transit vers d’autres destinations européennes. Ils ne sont pas dans l’idée d’accéder à une protection et n’ont pas la volonté de s’installer en France. Ils commettent des actes de délinquance pour faire de l’argent et pouvoir ensuite voyager vers d’autres pays.  

Hors La Rue maintient le lien avec les enfants via les réseaux sociaux, ce qui permet de suivre leur parcours en Espagne et d’entrer en contact avec leurs éducateurs sur place. Certains commencent à s’y stabiliser.

  • 3ème profil : des jeunes filles de 14 à 18 ans, ayant des histoires familiales lourdes, connues de l’ASE, placées mais en rupture avec l’ASE donc en errance dans la rue. Elles sont souvent dans un groupe de garçons, dans une « relation amoureuse », avec des addictions (médicaments, drogues), de la prostitution, en échange d’un squat.

Hors La Rue organise une tournée une fois par semaine, dans le quartier de la Porte de la Chapelle et le Trocadéro, avec une équipe pluridisciplinaire (psychologue, infirmière, médecin bénévole) qui les oriente vers des spécialistes.

Ces jeunes sont dans une situation d’errance ancrée et il est difficile de les en sortir.

  • 4ème profil : de jeunes bosniens, contraints par des réseaux criminels, ils doivent rapporter une certaine somme d’argent chaque jour. Ils n’ont aucune liberté, sont géolocalisés à chaque instant ; ils volent le plus souvent dans le métro et sont très surveillés.

Le seul moyen d’entrer en contact avec eux, c’est de les rencontrer juste après leur sortie du tribunal quand ils reçoivent un rappel à la loi. Hors La Rue travaille en partenariat avec le tribunal de Paris.

 

Pour accéder au Replay du rendez-vous solidaire avec Hors la Rue : c’est ici !

Partagez l'article
Facebook
Twitter
LinkedIn

Equipe bénévole d'Alsace-Lorraine

Nancy (54)
Contact : Corinne CLAUDEL

Equipe bénévole de Bresse-Auvergne

Villerest (42)
Contact : Guy VEILLAS

Equipe bénévole de Rhône-Alpes

Lyon (69)
Contact : Emmanuelle GAIDE

Voiron (38)
Contact : Louis-Marie SOURICE

Equipe bénévole de Languedoc-Provence

Avignon (84)
Contact : Gaëtan CHAPLEAU

Equipe bénévole du Sud-Ouest

Anglet (64)
Contact : Bernard MARTIN

Equipe bénévole du Centre-Ouest

Niort (79)
Contact : Bernard REVELLAT

Equipe bénévole de Pays de Loire-Bretagne

Le Fenouiller (85)
Contact : Alain CHAILLOU

Equipe bénévole du nord

Louvil (59)
Contact : Martine DUCROQUET

Equipe bénévole d’Ile-de-France

Mennecy (91)
Contact : Brigitte BRIANT