Rentrée 2021 en Inde : une partie seulement des élèves peut reprendre l’école

LA rentrée SCOLAIRE EN INDE en images

  • Ecoles fermées depuis 18 mois au Tamil Nadu, les lycéens de Shanthi school à Petavaithalai racontent en images leur rentrée le 1er septembre. Hélas ce sont uniquement les classes standards IX à XII (3eme à terminale) qui ont le droit de rouvrir leurs portes. Mais « aucune élève n’a subi un mariage, elles sont toutes présentes » K. Govindaraju directeur de SEVAI, ONG de développement. 

       

  • L’école associative rurale dirigée par notre partenaire SEVAI, accueille du préscolaire au lycée les enfants de familles très pauvres d’une trentaine de villages du district de Tiruchirapalli (Trichy). Hélas, à ce jour, le directeur K. Govindaraju ne sait pas quand les autres élèves seront autorisés à retrouver leur école. La rentrée académique 2021-2022 prévue début juin est toujours reportée.                                                                                
  • Les équipes de SEVAI ne manquent cependant ni de courage ni d’expertise : « La flambée du nouveau variant a donné la pire des situations économiques. Les familles manquent de tout, les équipes vont auprès enfants pour prévenir des dangers démultipliés. Les alertes des autorités concernent : fugues, rapts, mariages de fillettes, adoptions illégales d’orphelins du covid et travail des enfants. »                                                                                                                            
  • « Aucun enfant du plus petit au plus grand n’est oublié. L’apport alimentaire reste crucial pour le bon développement et les défenses de nos élèves. » Les professeures se déplacent sur le pas de la porte de chacun, participent à la fabrication et au portage de kits sanitaires et alimentaires à mobylette.

  • « Un sourire chaque matin et autres rituels : pour lutter contre stress et isolement, nos professeures accompagnent parents et enfants dans l’enseignement à distance, sur un mode récréatif et joyeux, et trouvent des solidarités locales pour les moyens matériels                                                                               
  • Les « Moon Schools » ouvrent leurs portes le jour dans les villages isolés tribaux et Dalits, les parents sont très reconnaissants. Ces projets d’éducation non formelle, soutenant la 1ere génération à fréquenter l’école jouent un rôle essentiel afin que l’eLearning ou la chaîne des programmes gouvernementaux puisse arriver partout.
  • « Fermeture des écoles depuis mars 2020 et confinements successifs compliquent les secours et la prévention face aux risques augmentés d’exploitation des enfants. Les équipes de la Childline ont agi dans les pires conditions. Des enfants ainsi que des parents et éducateurs ont été hospitalisés. Actuellement nous cherchons tous à prévenir une 3eme vague en dépit de l’apparition de nouveaux variants.  » K.Govindaraju.

Photos SEVAI   1er septembre 2021                                          

 

Partagez l'article
Facebook
Twitter
LinkedIn

Equipe bénévole d'Alsace-Lorraine

Nancy (54)
Contact : Corinne CLAUDEL

Equipe bénévole de Bresse-Auvergne

Villerest (42)
Contact : Guy VEILLAS

Equipe bénévole de Rhône-Alpes

Lyon (69)
Contact : Emmanuelle GAIDE

Voiron (38)
Contact : Louis-Marie SOURICE

Equipe bénévole de Languedoc-Provence

Avignon (84)
Contact : Gaëtan CHAPLEAU

Equipe bénévole du Sud-Ouest

Anglet (64)
Contact : Bernard MARTIN

Equipe bénévole du Centre-Ouest

Niort (79)
Contact : Bernard REVELLAT

Equipe bénévole de Pays de Loire-Bretagne

Le Fenouiller (85)
Contact : Alain CHAILLOU

Equipe bénévole du nord

Louvil (59)
Contact : Martine DUCROQUET

Equipe bénévole d’Ile-de-France

Mennecy (91)
Contact : Brigitte BRIANT