Nourriture, hygiène et soins de base : réorienter l’aide vers les besoins essentiels

 

Nos partenaires mobilisent leurs réseaux locaux pour apporter des solutions : distribution alimentaire, masques et produits sanitaires 

  • Très impliqués auprès des familles en difficulté, nos partenaires ont rapidement réorienté leurs actions pour apporter une aide alimentaire indispensable. Grâce à leur ancrage local, ils ont mobilisé leurs réseaux et réagit rapidement : distribution d’aliments de base, mise en place de banque alimentaire, distribution de repas pour pallier la fermeture des cantines scolaires…

Nous avons plus peur de mourir de faim que du virus , confiaient récemment à RFI des familles dans un bidonville de Manille aux Philippines.

  • Sur le plan sanitaire, 3 milliards de personnes fragiles ou délaissées n’ont pas accès à l’eau ni au savon à domicile selon l’UNICEF. Dans ce contexte, la protection contre la propagation du virus est quasi-impossible. Dans certains pays, nos partenaires sensibilisent aux gestes barrières et à l’hygiène en fournissant des masques et autres produits sanitaires, en distribuant des fiches aux enfants ou en informant directement les familles sur les moyens de se protéger efficacement de la maladie. 

 

En Ethiopie : aides alimentaires et sanitaires exceptionnelles 

À Aleltu, en Éthiopie, les 760 élèves de l’école Ethiopan Children’s Fund (ECF) ont été renvoyés chez eux pour cause de pandémie.

Le problème critique, posé par les enfants et leur famille à ECF, est l’augmentation de la demande d’aide alimentaire en raison de l’épidémie : la crise économique affecte les besoins essentiels. Le revenu quotidien de nombreux membres de la communauté a été interrompu : le travail de journaliers, les activités de survie sont extrêmement touchés. La plupart des habitants n’ont pas suffisamment de nourriture pour subvenir aux besoins des familles.

ECF est la seule ONG de la région à fournir des produits alimentaires. Avec le soutien des Amis des Enfants du Monde, le personnel, aidé par des anciens élèves d’ECF, s’est rapidement organisé pour distribuer des produits de base à 200 familles : teff, blé, haricots, oignons, huile, eau potable… et des fournitures sanitaires pour se protéger du virus : masques, matériel de nettoyage et d’assainissement. ECF continue ainsi à soutenir les enfants et les plus vulnérables de la communauté villageoise pendant cette période critique

 

La malnutrition : dommage collatéral du Covid-19 au Liban

A Beyrouth, en raison de la pandémie, le suivi périscolaire délivré par Libami a dû cesser avec la fermeture des écoles. Les enfants ne pouvaient plus bénéficier des repas chauds distribués dans les locaux.

Les parents, journaliers pour la plupart, ont vu leurs revenus disparaître. Alors comment acheter des denrées alimentaires et payer l’électricité – hors de prix – pour assurer des repas corrects ? Comment cuisiner quand la seule source d’électricité dépend d’une batterie de voiture ?

Face au risque de malnutrition, Libami a ouvert ses cuisines aux familles, fournissant électricité et denrées alimentaires, devenues inaccessibles en raison de l’inflation. Les repas chauds peuvent ensuite être remportés dans les maisons. 

Les Amis des Enfants du Monde ont apporté un soutien supplémentaire sur l’approvisionnement en nourriture, notamment suite aux explosions sur le port de Beyrouth. 

> (Re)voir le Rendez-Vous solidaire avec Libami sur la sécurité alimentaire et les actions de soutien aux familles

Haïti : des kits alimentaires pour remplacer la cantine

En Haïti, les écoles ont été fermées durant le confinement, de la mi-mars au 31 août 2020. Le comité de gestion des préscolaires de notre partenaire (Missionnaires oblats Marie immaculée), à Carice, a décidé de distribuer des aliments secs et des kits sanitaires en utilisant le budget alloué par les Amis des Enfants du Monde au fonctionnement des cantines scolaires. Objectifs : garantir un repas par jour aux élèves restés chez eux et aider les familles à respecter les mesures d’hygiène.

Bangladesh : une banque alimentaire pour les plus démunis

« Pour aider les plus vulnérables, nous avons initié une banque alimentaire, raconte Mahfuzar Rahman, superviseur des écoles Friendship de Sardar Para, un de nos partenaires au Bangladesh. Des professeurs et des élèves ont collecté des produits alimentaires de base auprès des familles aisées et les ont distribués aux ménages nécessiteux. Cette initiative a été très appréciée par les membres de la communauté. »

> Pour découvrir les initiatives des nos partenaires face à la crise, feuilletez notre magazine annuel !

 

Partagez l'article
Facebook
Twitter
LinkedIn

Equipe bénévole d'Alsace-Lorraine

Nancy (54)
Contact : Corinne CLAUDEL

Equipe bénévole de Bresse-Auvergne

Villerest (42)
Contact : Guy VEILLAS

Equipe bénévole de Rhône-Alpes

Lyon (69)
Contact : Emmanuelle GAIDE

Voiron (38)
Contact : Louis-Marie SOURICE

Equipe bénévole de Languedoc-Provence

Avignon (84)
Contact : Gaëtan CHAPLEAU

Equipe bénévole du Sud-Ouest

Anglet (64)
Contact : Bernard MARTIN

Equipe bénévole du Centre-Ouest

Niort (79)
Contact : Bernard REVELLAT

Equipe bénévole de Pays de Loire-Bretagne

Le Fenouiller (85)
Contact : Alain CHAILLOU

Equipe bénévole du nord

Louvil (59)
Contact : Martine DUCROQUET

Equipe bénévole d’Ile-de-France

Mennecy (91)
Contact : Brigitte BRIANT