Nos partenaires Indiens face à « une flambée épidémique sans précédent* »

INDE et COVID 19 : La communauté internationale s’inquiète 

Presse et spécialistes évoquent une épidémie hors de contrôle.                                                                       

« La pandémie n’avait pas encore frappé avec une telle férocité. Les hôpitaux débordés, peinent à mettre la main sur des bouteilles d’oxygène, »*Christophe Jaffrelot professeur CERI-Sciences Po/CNRS (France culture 27 avril 2021).

« Des chiffres officiels, dont on sait qu’il faut les multiplier par 30 pour le nombre de cas et décès, Plusieurs millions d’Indiens, chaque jour, sont atteints par cette nouvelle vague ». Jean-Joseph Boillot Economiste CNRS (RFI 26 avril).    

         

Photos Sevai Avril/mai – 2021                    .

LA Situation EST dramatique où les ONG SEVAI et VOICE Trust sont présentes (Trichy district)

Le Tamil Nadu est l’un des états indiens les plus touchés, confinement déclaré le 10 mai.

« Des membres de nos équipes de plus en plus exposées au virus sont hospitalisés puis mis en quarantaine, cette nouvelle vague fait de plus en plus de morts de jour en jour. De plus en plus d’enfants malades du corona sont aussi hospitalisés mais les hôpitaux de Trichy sont bondés »                                                                                                                         

« Cette flambée du virus donne la pire des situations économiques. Les familles manquent de tout, les équipes vont auprès des enfants pour sécuriser, et prévenir de tous les dangers. Les fugues, rapts et mariages de fillettes (dot très attendue) se multiplient. Distribution de nourriture, masques et activités maintiennent un lien éducatif».                                                                                                                                                                                 

Le 9 mai, l’équipe Child line identifie 150 familles en grande détresse

« Travaillant dans l’open Shelter de SEVAI, les kits d’urgence sont confectionnés. Deux éducateurs par moto, ils porteront le lendemain les précieux sacs plein de gels masques et nourriture » K.Govindaraju directeur SEVAI

 

                                                                                                                                                                        

« De plus en plus d’enfants se retrouvent abandonnés, délaissés, seuls »

« Parents  malades ou décédés. Ils ont faim, il faut leur porter secours et accueillir les nombreux orphelins ».              Les autorités locales demandent à SEVAI d’organiser l’hébergement de 40 garçons mineurs orphelins du Covid. Seront éligibles aussi, ceux dont les deux  parents sont hospitalisés.        

La loi interdisant l’accueil de filles sur le même lieu, elles sont confiées aux homes de deux ONG privées agrées par les autorités et tenues d’offrir 40 places chacune.

Décrochage scolaire définitif de millions d’enfants, le gouvernement indien sonne l’alerte

Les professeures de SEVAI sont présentes dans les villages ou bidonvilles.

 

  • Ecoles fermées depuis mars 2020, elles portent aux enfants dits Dalits (ou  Impurs) les livres officiels nommés « Ecole passerelle ».    

                                                                                  

Dans le village tribal deThottiyapathi ou à Metturamadur et à Bichandarkoil, elles poursuivent les activités, aidant à surmonter les peurs  et à se protéger, distribuant kits sanitaires et alimentaires.                                                                             

  • A Shanthi school, les élèves de fin de lycée furent accueillis (niveaux 11 & 12), ont été autorisés en mars à préparer les examens de fin d’année, sous le préau construit avec l’aide des Amis des Enfants du Monde en 2018.

 

L’ONG VOICE Trust dès l’annonce du nouveau confinement voit les migrants nationaux rentrer dans leurs villages d’origine autour de Siruganur.

Travailleurs précaires Ils viennent chercher à manger pour leur famille.

Photos VOICE trust Avril/mai – 2021                                                                                                                                                  

 

  • Ecoles fermées depuis mars 2020 au Tamil Nadu

Les équipes, avec Kavitha coordinatrice parlant le  dialecte des villageois recommencent à sensibiliser les groupes d’entraide féminins à la nécessité de protéger leurs enfants.

« A l’annonce du strict confinement de ce 10 mai 2021, nous avons décidé de suspendre pendant 3 semaines le projet d’école  bio-farming afin de redéployer nos moyens auprès des familles. Nous reprenons la distribution de kits sanitaires et alimentaires pour les plus démunis » A. Gregory.

  • Dans le même temps l’équipe du home doit trouver des familles pour accueillir le plus possible des 37 enfants du home.

« Ce n’est pas facile mais La protection de l’enfance craint un cluster. Il reste chez nous 17 enfants qui n’ont nulle part où aller » A. Gregory

Responsables de VOICE trust et encadrants, Mary, Amma, Vijay et Kavitha effectuent l’accompagnement des enfants et veillent sur eux dans les villages pendant ce confinement ou au home de Siruganur.

Les plus âgés, recueillis tout petits et devenus jeunes adultes savent utiliser les tests COVID.                    

Le 16 mai malgré les magasins fermés, l’équipe trouve un gâteau et fête l’anniversaire de  V.Vijeesh, le plus jeune des trois garçons n’ayant plus ses deux parents. Sa maman est décédée en février 2020.

Partagez l'article
Facebook
Twitter
LinkedIn

Equipe bénévole d'Alsace-Lorraine

Nancy (54)
Contact : Corinne CLAUDEL

Equipe bénévole de Bresse-Auvergne

Villerest (42)
Contact : Guy VEILLAS

Equipe bénévole de Rhône-Alpes

Lyon (69)
Contact : Emmanuelle GAIDE

Voiron (38)
Contact : Louis-Marie SOURICE

Equipe bénévole de Languedoc-Provence

Avignon (84)
Contact : Gaëtan CHAPLEAU

Equipe bénévole du Sud-Ouest

Anglet (64)
Contact : Bernard MARTIN

Equipe bénévole du Centre-Ouest

Niort (79)
Contact : Bernard REVELLAT

Equipe bénévole de Pays de Loire-Bretagne

Le Fenouiller (85)
Contact : Alain CHAILLOU

Equipe bénévole du nord

Louvil (59)
Contact : Martine DUCROQUET

Equipe bénévole d’Ile-de-France

Mennecy (91)
Contact : Brigitte BRIANT