RDV solidaire du 18 mai : Rencontrez Village Pilote

Identification et mise en confiance des enfants des rues de Dakar

« Ils ne savent pas comment s’y prendre pour vivre autrement, ils ne savent pas. C’est la routine… ». C’est en ces termes que Chérif Ndiaye, directeur Afrique de VP, exprime le vécu de ces enfants confrontés à la maladie, la drogue, le vol, les incarcérations et la violence sous toutes ses formes.

Lors des écoutes mobiles, les éducateurs vont à leur rencontre. L’identification des besoins de chacun en matière d’écoute et de soins peut alors commencer.

 Il s’ensuit une longue période de mise en confiance. C’est « la base de notre travail. Si tu n’as pas leur confiance, tu es là, mais tu n’existes pas pour eux. Cette phase est d’une durée variable d’un enfant à l’autre. Cela peut prendre 3 mois pour certains, 15 ans pour d’autres… », comme le souligne notre interlocuteur.

 De la rue au ballon…

À leur arrivée au centre, les enfants ont des pratiques de rue, ils se bagarrent et ne communiquent que très peu ou à travers la violence. 

C’est le début d’un cheminement qui va permettre aux jeunes de se reconstruire en tant qu’individus uniques avec des valeurs communes. 

Pour cela, le sport a une place privilégiée au sein de VP. Il leur permet déjà de libérer leur « trop plein » d’énergie et c’est également un vecteur privilégié de transmission de notions telles que l’entraide, le partage et la solidarité.

En intégrant la structure, les enfants renouent avec le modèle familial fondé sur la bienveillance et la considération de chaque individu. 

« La famille, c’est la personne qui te tient la main quand tu en as besoin », souligne Madame Diallo, considérée par tous à VP comme la Maman. 

Au sein de VP, l’enfant reprend confiance en lui et intègre des valeurs fortes.

Les éducateurs insistent « sur le savoir-faire, mais aussi sur le savoir-être : se respecter, être assidu, savoir comment se comporter au village, au pays, être en concordance avec la promesse des 3B (bons papiers, bon citoyen, bon père de famille). »

… et à la formation professionnelle 

Chaque jeune est sollicité pour participer à différentes activités collectives, à divers niveaux en fonction de son âge et de ses compétences : rugby, foot, marathon, boxe, activités de cirque, etc.  L’entraînement hebdomadaire pour les petits et ados se déroule sous la houlette d’un jeune aîné, une personne de confiance. Pour les plus âgés (17 à 25 ans), le sport fait aussi partie intégrante des filières d’orientations vers des formations professionnalisantes. Six autres voies sont proposées : agriculture biologique, restauration collective, BTP, électricité, menuiserie (bois et métallique), services généraux.  

C’est tout un cheminement vers la prise d’autonomie : le parcours d’insertion professionnelle du jeune démarre à partir de sa spécialisation, c’est-à-dire après le tronc commun de six mois (période de stabilisation et de découverte des métiers). Il choisit ensuite sa voie et reçoit une formation sur une période de deux ans à deux ans et demi. Pendant tout ce temps, le jeune est alphabétisé et reçoit en complément des cours de mathématiques et français « à objectifs spécifiques », en fonction de sa spécialité. Il est ainsi encadré et accompagné par des animateurs et formateurs en vue d’enrichir son parcours initiatique.

Loïc Tréguy, co-fondateur de VP insiste sur la sensibilisation auprès du public

« Il est indispensable de changer le regard de la population sur ces ‘’petits voyous‘’ juste bons à être frappés. C’est pourquoi nous allons dans les établissements scolaires et dans les entreprises à la rencontre des jeunes plus chanceux, non pour les culpabiliser de l’être, mais pour les amener à s’engager en tant que citoyens responsables, face aux injustices et aux violences commises sur les plus fragiles. »

Le sport est naturellement l’apprentissage du « vivre ensemble » !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour participer au temps d’échange en direct avec Village Pilote, le mardi 18 mai à 19h, c’est ici !

Partagez l'article
Facebook
Twitter
LinkedIn

Equipe bénévole d'Alsace-Lorraine

Nancy (54)
Contact : Corinne CLAUDEL

Equipe bénévole de Bresse-Auvergne

Villerest (42)
Contact : Guy VEILLAS

Equipe bénévole de Rhône-Alpes

Lyon (69)
Contact : Emmanuelle GAIDE

Voiron (38)
Contact : Louis-Marie SOURICE

Equipe bénévole de Languedoc-Provence

Avignon (84)
Contact : Gaëtan CHAPLEAU

Equipe bénévole du Sud-Ouest

Anglet (64)
Contact : Bernard MARTIN

Equipe bénévole du Centre-Ouest

Niort (79)
Contact : Bernard REVELLAT

Equipe bénévole de Pays de Loire-Bretagne

Le Fenouiller (85)
Contact : Alain CHAILLOU

Equipe bénévole du nord

Louvil (59)
Contact : Martine DUCROQUET

Equipe bénévole d’Ile-de-France

Mennecy (91)
Contact : Brigitte BRIANT