L’ouragan ETA a frappé nos partenaires au Honduras

NOTRE PARTENAIRE ACPH DUREMENT TOUCHE

Situé dans la région de Morazan au Honduras, ACPH est le partenaire des Amis des Enfants du Monde le plus durement touché.

ACPH soutient les populations indigènes isolées, notamment via le programme « maestro en casa » (un prof à la maison) qui dispense les cours par radio aux enfants, car les grandes distances à parcourir en terrain hostile rendent impossible la descente à l’école.

Cette région montagneuse isolée, est peuplée d’ethnies installées sur les pentes des montagnes, vivant souvent dans des constructions précaires en bois et tôles non renforcées.

les habitations et les cultures vivrières des villages de montagne près de Morazan ont été détruites

Des torrents d’eau ont traversés de nombreux villages, la rue où est situé le siège de ACPH a été inondée et de nombreux bâtiments ont été détruits. Plusieurs voies de communication ont été emportées par des glissements de terrain, de nombreux ponts sont coupés, charriés par les torrents de boue … rendant encore plus compliqué le secours et l’assistance aux habitants des montagnes.

La population Tolupane de cette région montagneuse de « La Flor » est démunie et souffre de la ségrégation alors les situations d’urgence alimentaire et de salubrité vont malheureusement s’installer durablement.

Qui sont ces familles que nous soutenons ?

Les Tolupans sont depuis la colonisation espagnole persécutés et aujourd’hui laissés à l’abandon de la société hondurienne.

Ils sont depuis toujours défenseurs de la santé de leurs forêts, leur terre et de l’eau. Ils vivent en harmonie et respect de la nature de petites cultures vivrières et de troc de café, maïs.

Malgré l’attribution de ce territoire aux Tolupans, des sociétés minières ont exploité ces terres et pollué l’eau. Encore aujourd’hui et malgré les interdictions, des sociétés du commerce du bois continuent d’abattre leur forêt.

Mis complètement en marge de l’accès aux soins, à l’éducation, les Tolupans vivent aujourd’hui dans le dénuement et la crainte des agressions liées aux trafics.

Ce peuple travailleur et courageux nous montre à chaque rencontre, malgré les difficultés de survie, leur volonté et leur intégrité.

La perte de leur modeste culture va les plonger dans la dénutrition grave et les risques de maladies.

L’aide associative pour leur survie est essentielle, ces familles ne recevront rien de l’état du Honduras.

>> Une collecte spécifique pour apporter un soutien alimentaire aux 200 familles sinitrées est en cours sur Hello asso.

Partagez l'article
Facebook
Twitter
LinkedIn

Equipe bénévole d'Alsace-Lorraine

Nancy (54)
Contact : Corinne CLAUDEL

Equipe bénévole de Bresse-Auvergne

Villerest (42)
Contact : Guy VEILLAS

Equipe bénévole de Rhône-Alpes

Lyon (69)
Contact : Emmanuelle GAIDE

Voiron (38)
Contact : Louis-Marie SOURICE

Equipe bénévole de Languedoc-Provence

Avignon (84)
Contact : Gaëtan CHAPLEAU

Equipe bénévole du Sud-Ouest

Anglet (64)
Contact : Bernard MARTIN

Equipe bénévole du Centre-Ouest

Niort (79)
Contact : Bernard REVELLAT

Equipe bénévole de Pays de Loire-Bretagne

Le Fenouiller (85)
Contact : Alain CHAILLOU

Equipe bénévole du nord

Louvil (59)
Contact : Martine DUCROQUET

Equipe bénévole d’Ile-de-France

Mennecy (91)
Contact : Brigitte BRIANT