Les étudiants de l’ESTIA se préparent à leur 2ème mission de solidarité internationale

LE PROJET : AMELIORER LE RENDEMENT DES CUISINIERES, LA SECURITE ET LES ASPECTS SANITAIRES

Les cuisinières traditionnelles consomment au minimum 1m3 de bois par semaine, ce qui génère plusieurs problèmes : 

  • sociaux, car après avoir coupé le bois dans les forêts (tâche particulièrement pénible) ce sont les enfants à partir d’un très jeune âge qui le transportent dans les maisons,
  • environnementaux (déforestation, pollution),
  • sanitaires à cause de la fumée générée dans les habitations. Le mauvais entretien des cuisinières et l’usage de matériaux et déchets à portée de main (comme le plastique dont la fumée est toxique) causent des problèmes pulmonaires et oculaires (cataractes) pour toutes ces familles.

Témoignage des étudiants LORS DE LA PREMIEre mission (mai-juin 2018) :

« Nous avons eu besoin de voir ces problèmes par nous-même afin de pouvoir concevoir un plan d’action et une solution adaptée. Nous avons visité plusieurs familles et collecté leurs opinions concernant ce qu’ils considèrent comme problèmes de leur cuisinière et ce qu’ils aimeraient changer ou améliorer. Nous avons aussi pu constater que l’état de toutes les cuisinières est défectueux et ne sont pas toutes les mêmes. Nous avons aussi contacté des associations locales, ainsi que la municipalité afin de savoir ce qui était déjà mis en place.

Avec toutes ces données nous avons réussi à avoir un premier prototype. Celui-ci sera composé d’un foyer isolé, inspiré du «Rocket Stove », permettant d’augmenter plus rapidement sa température et par conséquent diminuer la quantité de bois nécessaire. De la même façon, une partie de la cheminée sera isolée afin de permettre un meilleur tirage de l’air. Cela sert aussi à diminuer la consommation, mais aussi à prévenir les trous. Nous ajouterons de plus une porte afin d’étouffer le feu lorsqu’il n’est plus utile. Il est également à noter que les aspects économique et écologique ont été pris en compte dans le choix des matériaux utilisés. L’utilisation de l’adobe (gratuit, réparable et naturel) pour les murs en est un exemple.

Pour entretenir notre projet, nous pensons à mettre en place des ateliers, dans le Centro Educativo Pavarotti, de réparation et de fabrication des cuisinières. Et aussi un système de ramonage, donc une personne serait alors assignée au nettoyage des cheminées des foyers pour les familles qui seraient intéressées. Cela préviendrait une bonne partie des problèmes des fumées.

Cependant sans une sensibilisation continue pour les familles et les enfants tout cela ne serait pas aussi concluant qu’il devrait. Ces sensibilisations en collaboration avec le centre et les enfants doivent porter principalement sur l’entretien des cuisinières ainsi que sur l’utilisation du plastique.

En parallèle du projet, nous participons avec joie aux activités des enfants telles qu’un rallye, la compétition de football et futsal et leur remise des prix qu’ils ont gagnés lors de cet événement. Nous essayons le plus possible d’aider le centre avec des projets annexes tels qu’un ramassage scolaire (finalement impossible), un préau (en cours de construction) et une extension du WiFi (possible mais nécessite un budget trop important) »

Vous pouvez suivre ces étudiants sur facebook ou le site internet ESTIA HUMANITEA 
 

Partagez l'article
Facebook
Twitter
LinkedIn

Equipe bénévole d'Alsace-Lorraine

Nancy (54)
Contact : Corinne CLAUDEL

Equipe bénévole de Bresse-Auvergne

Villerest (42)
Contact : Guy VEILLAS

Equipe bénévole de Rhône-Alpes

Lyon (69)
Contact : Emmanuelle GAIDE

Voiron (38)
Contact : Louis-Marie SOURICE

Equipe bénévole de Languedoc-Provence

Avignon (84)
Contact : Gaëtan CHAPLEAU

Equipe bénévole du Sud-Ouest

Anglet (64)
Contact : Bernard MARTIN

Equipe bénévole du Centre-Ouest

Niort (79)
Contact : Bernard REVELLAT

Equipe bénévole de Pays de Loire-Bretagne

Le Fenouiller (85)
Contact : Alain CHAILLOU

Equipe bénévole du nord

Louvil (59)
Contact : Martine DUCROQUET

Equipe bénévole d’Ile-de-France

Mennecy (91)
Contact : Brigitte BRIANT