Imprimer
Navigation

7 nouveaux projets seront soutenus par les AEM en 2017

7 nouveaux projets soutenus en 2017

L’actualité de l’action de solidarité internationale des Amis des Enfants du Monde est marquée en fin d’année par l’évaluation des budgets prévisionnels et l’approbation par le Conseil d’Administration. La réunion de préparation des budgets a été l’occasion d’échanger sur les nouveaux projets soutenus l’année prochaine. Présentation.

Le budget « Aide à l’enfant sur place » 2017 sera de 599 385 € ce qui correspondant à une augmentation de 5,7 % par rapport à l’année précédente. 

7 nouveaux projets de solidarité internationale seront soutenus l’année prochaine, avec pour certains une validation lors de la mission 2017.

Bangladesh (1 projet) : programme d’enseignement à distance par e-learning.

L’objectif est de permettre aux enfants terminant le cycle primaire dans ses écoles élémentaires de poursuivre leur scolarité au niveau secondaire en s’appuyant sur les nouvelles technologies (informatique, réseau et énergie solaire).


Ethiopie (1 projet) : fonctionnement d’une école rurale d’Awassa pilotée par « Alliance for Children » (210 élèves répartis en 3 niveaux dont 70 élèves en maternelle)


Honduras (2 projets) :

- financement d’un poste d’enseignant dans l’école de la région de la Pintada qui a été construite grâce au financement des AEM en 2013.

- construction d'une école primaire pour 39 enfants en partenariat avec ACPH (Acción Cultural Popular Hondureña).


Inde (1 projet) : financement de salaire d’enseignant pour soutien scolaire du soir - SEVAI - Tribal Evening Class – Thottiyapatty (district de Karur).


Vietnam (1 projet): construction de 2 classes supplémentaires sur l’école de Binh An (Hô Chi Minh ville) qui n’est plus dimensionnée pour accueillir un nombre croissant d’enfants.


Sénégal (1 projet) : aide au fonctionnement d’un nouveau partenaire « VILLAGE PILOTE ».

Il s’agit d’une association située à Dakar qui a pour mission la prévention, la protection et la réinsertion des enfants des rues, problématique très cruciale au Sénégal et particulièrement autour de la capitale (plus de 30 000 enfants en mendicité). Elle propose à ces jeunes de 3 à 21 ans hébergement, soins, formation scolaire et/ou professionnelle qualifiante. Les AEM sont par ailleurs à la recherche d’un mécénat pour construction d’une infirmerie.

 

Le financement des frais de fonctionnement est majoritaire  avec 96% du budget, le financement des investissements représente 4% du budget.

Navigation