Orientations stratégiques des AEM

Quatre orientations avaient été développées et soumises à sondage et commentaire avant le congrès :
1- Visibilité - Notoriété - Dynamisme
2- Renforcer nos capacités et nos compétences en solidarité internationale
3- Partenariats et apports professionnels
4- Maîtriser les conditions de la poursuite de l’activité d’adoption
Un atelier a permis d’échanger et nourrir la réflexion sur les axes proposés, qui ont été tous validés par l’enquête réalisée préalablement au congrès, avec une priorité clairement donnée au renforcement en solidarité internationale.

Le Congrés a été introduit par Martine Ducroquet et Yves Beauchamp.

 

Retour sur les résultats principaux de cette enquête :

✓ L’importance pour les AEM de se renforcer en solidarité internationale fait consensus

✓ 1/3 des répondants placent le développement de la visibilité et du dynamisme comme axe le plus important et 27% souhaitent s’y investir.

➢ Urgence à recruter de nouveaux bénévoles, donateurs et parrains.

Les régions et les acteurs locaux doivent demeurer les acteurs clés sur ce point appuyés par des actions et des supports de communication nationaux.

✓ L’activité Adoption se poursuit, sans être un axe stratégique prioritaire. L’accompagnement est plébiscité (92%)

Le développement des partenariats et le recours à des apports professionnels externes sont approuvés par une large majorité, mais envisagés avec discernement.

Les commentaires  apportent des nuances à ce consensus : "ne pas tout bouleverser, évoluer sans complexifier et dans le respect de l’ADN des Amis des Enfants du Monde."

Plébiscite du bénévolat, richesse des AEM.

✓ Sur le legs Huffer :

- Une demande d’information

- Un appel à la vigilance pour l’utilisation des fonds.