Imprimer

Budget du Toit 2018 (Fonctionnement) 13 000 € (11 000 € versés en 2017)

Pré-scolarisation

Le taux de préscolarisation dans ce pays est assez faible, alors que l’estimation du nombre d’enfants en âge d’en être bénéficiaires est supérieure à 2,1 millions. Depuis une vingtaine d’années, le secteur privé a ouvert de nombreux « présco », et détient 70 % de ces centres, ce qui en interdit l’accès aux familles les plus vulnérables, à cause d’un droit d’inscription trop élevé. Depuis 2015 cependant, l’État démontre sa volonté de démocratiser le préscolaire par l’ouverture de centres préscolaires au sein des EPP (Écoles Primaires Publiques). La stratégie de Kozama est d’appuyer l’État dans sa politique en matière d’éducation des plus jeunes.

« KOLO ZAZA MALAGASY : prendre soin de la vie des enfants malgaches ».

L’appui du programme KOZAMA se déploie sur trois axes :

  • appui en matériel d’ouverture (mobilier adapté à l’âge de l’enfant),
  • appui pédagogique pour les éducateurs et les directeurs des EPP partenaires,
  • appui à la gestion financière du comité des parents et du directeur, sur sollicitation.

Une convention de collaboration d’une durée de trois ans est signée entre KOZAMA et chaque EPP partenaire. KOZAMA assure la formation et le suivi pédagogique des éducateurs. Les salaires de ceux dont la formation a été validée sont pris en charge par l’État.

KOZAMA intervient sur trente-sept centres préscolaires intégrés dans des EPP. Il existe en outre un centre préscolaire KOZAMA pilote. 

Les AEM financent 13 % du budget de l'action (37 centres préscolaires) pour 2550 enfants.

Mise à jour : Mai 2018