Imprimer
Navigation

A la rencontre d'une famille soutenue par les AEM, en Haïti

mission haiti 2018

Deux équipiers AEM se sont rendu en mission en Haïti en début d'année. Mission pour échanger avec les ONG locales que nous soutenons, mais également pour aller à la rencontre des enfants qui bénéficient de ces programmes, et de leurs familles.
C'est dans l'école Saint-Paul, à Carice, que le jeune Wasnel, 12 ans est scolarisé. Il nous a accueilli dans sa maison.

MISSION HAITI 2018 : RENCONTRE DE WASNEL ET SA FAMILLE A CARICE

Après deux traversées de la frontière avec la République Dominicaine, en passant par la route internationale jusqu'à Tilory, nous roulons dans la foule du marché où cohabitent les petits vendeurs Haïtiens échangeant leurs maigres récoltes contre des produits dominicains, arrivés par gros camions. Deux mondes se font face, aux réalités si différentes. 

Arrivées à Carice, nous passons notre première journée avec maître Gérard, directeur de l'école Saint-Paul qui scolarise 600 enfants du préscolaire à la 6ème année d'élémentaire. Dans cette école, les AEM financent la scolarité des enfants les plus démunis et participent au budget de la cantine. 

A pieds, sur les sentiers bordés de bananiers, nous partons visiter des familles boursières. Sur notre passage, enfants comme adultes saluent Maître Gérard. Les habitants semblent intrigués et curieux de notre présence. 

Nous arrivons dans la maison de Wasnel, jeune garçon de 12 ans scolarisé en 6ème année d'élémentaire. Son papa, âgé de 64 ans, travaillait en tant que gardien au Centre de Santé Saint Hélène de Carice mais un AVC en 2012 l'a laissé hémiplégique et dans l'incapacité de travailler. La maman, âgée de 53 ans, a élevé leurs 9 enfants ainsi que 2 orphelins qu'ils ont recueilli. Dans cette petite maison en bois, au sol de terre battue, vivent 15 personnes sur trois générations. Les plus grands font des petits boulots et les 4 plus jeunes vont à l'école. 

La maman est fière de nous montrer le bulletin scolaire de son fils tandis qu'elle a arrêté l'école au CP. Le papa qui lui, n'a jamais été étudié, nous dira : "c'est important que les enfants aillent à l'école pour qu'ils aient des connaissances dans la tête".

Nous sommes touchées par cette famille, la chaleur de son accueil, sa spontanéité et l'implication portée à l'éducation des enfants. 

 

Julie et Delphine, 29 Janvier 2018

Navigation