Imprimer

Budget du Toit 2017 (Fonctionnement) 15 000 € (16 000 € versés en 2016)

Foyer Hogar Amparo

Le Honduras vit en partie du revenu des hommes immigrés qui travaillent aux USA, laissant les femmes seules avec les enfants.
En l'absence de structures d'accueil pour les plus jeunes, si une femme veut travailler pour subvenir aux besoins de sa famille, c'est une grande soeur qui va rester au foyer sans scolarité.
Tous nos interlocuteurs se plaignent de la violence qui règne et du climat d'insécurité qui se développe.

5 religieuses et un psychologue (temps partiel) accueillent des jeunes filles abandonnées, orphelines ou en "risque familial". Le centre leur apporte une protection et une formation jusqu'à ce qu'elles parviennent à un métier leur donnant accès à l'autonomie.
Les pensionnaires sont admises sur proposition du juge des mineurs ou de la famille élargie pour les orphelines. Elles suivent leur scolarité à l'extérieur du foyer, de la maternelle à l'université. 
Toutes les pensionnaires participent, à leur mesure, aux tâches ménagères.
Elles peuvent suivre des cours de guitare ou d'informatique. Des sorties sont organisées.
Après leur sortie, elles bénéficiant pendant un an d'un logement en colocation entre "anciennes" du foyer accompagné d'un suivi social.

L'action est financée également par la congrégation des religieuses par des dons en nature, surtout alimentaires.

Une ONG québécquoise, "Solidarité Sud", met des bénévoles compétents à disposition du foyer pour la réhabilitation des bâtiments.

Les AEM financent environ 30 % du budget de l'action pour 54 filles de 4 à 25 ans.

Mise à jour : Mars 2016