Imprimer

Budget du Toit 2015 (Fonctionnement) 13 000 € (25 400 € versés en 2014)

Centres communautaires de la Baixada Fluminence

Les structures d'accueil pour les enfants de moins de 6 ans sont inexistantes dans les favelas au Brésil. Pour permettre aux mères de travailler, les enfants plus grands doivent garder les petits, et de ce fait ne vont plus à l'école.
Solidarité France Brésil a créé des centres communautaires dans la Baixada Fluminense (banlieue de Rio) afin d'accueillir les jeunes enfants pendant le temps de travail de leurs mères, et de permettre un retour à l'école des aînés, auxquels elles proposent également un soutien scolaire.
SFB accompagne les centres jusqu'à leur prise d'autonomie et propose aux éducatrices des formations pour initier des plans d’actions dans différents domaines, à destination des enfants et de leurs familles.

Depuis 25 ans, les AEM sont témoins de l’efficace travail d’éducation populaire mené par Solidarité France Brésil (SFB) dans les favelas de La Baixada Fluminense, en banlieue de Rio.
Les synergies entre l’équipe du siège, qui gère les financements, les partenariats locaux, l’intégration dans la politique nationale de l’enfance et de la famille et les équipes de monitrices « sur le terrain » dans les 40 centres, donnent de bons résultats. En s’appuyant sur les mamans, ces centres où les enfants sont « mis à l’abri » de la violence sont essentiels pour l’éducation à la lecture et la prévention en matière de santé. Deux thématiques ont dernièrement été ajoutées :

  • Faciliter l’émergence et la pratique de talents artistiques
  • Impliquer enfants et adultes dans des actions locales pour faire renaître et préserver la paix.

Parallèlement, les centres deviennent autonomes dans leur gestion et leur capacité pédagogique. Leurs demandes de soutien financier sont donc plus ponctuelles, et finalement marginales au regard de la globalité des moyens financiers que les AEM ont la responsabilité de distribuer équitablement. 

Nous sommes cette année en réflexion avec SFB pour étudier notre retrait à partir de 2016.
Rappelons que l’éthique AEM comporte l’engagement durable avec nos partenaires, acteurs de terrain, mais également l’accès à l’autonomie.
  En 2015, les AEM vont avec SFB gèrer cette transition avec souplesse en aidant ponctuellement ces centres.

Mise à jour : Avril 2015