Imprimer
Navigation

Aide aux Enfants : à la rencontre de nos partenaires, sur le terrain !

A la rencontre de nos partenaires, sur le terrain !

Tous les 12 à 18 mois, des représentants de nos équipes se rendent dans les pays où nous soutenons des actions.
Elles y rencontrent les responsables des programmes (que nous appelons les Toits AEM) pour vérifier le bon emploi des moyens financiers, évaluer l’avancement du projet et estimer les besoins à venir.
Ces échanges sont indispensables à une collaboration efficace avec nos partenaires.

Ces missions sont menées par deux de nos représentants, qui connaissent parfaitement les programmes soutenus dans le pays, et ont reçu une formation complète.

Ils sont totalement bénévoles et prennent du temps sur leur vie personnelle pour réaliser ce travail .

La durée de mission se situe entre 8 et 12 jours environ.

Pourquoi voyager ?

L'objectif de ces missions est triple :

  • Vérifier la bonne utilisation des fonds collectés grâce à la générosité du public, envisager de nouveaux partenariats;
  • Comprendre le contexte et l’évolution des programmes, les difficulté rencontrées, les solutions à développer;
  • Etre le lien entre parrains, donateurs et le enfants bénéficiaires en recueillant informations et témoignages.

A travers ces missions, les enfants et les responsables qui les entourent quotidiennement nous transmettent leurs besoins, nous montrent leurs réalisations, nous font partager leurs rêves !

Une véritable immersion

La mission est une véritable immersion, qui crée des liens de confiance avec nos partenaires.

C'est grâce à la force de ce lien que nous pouvons garantir aux donateurs l'efficacité des actions soutenues.

Au retour, nos représentants rendent compte de ces échanges auprès des autres acteurs de l’association engagés dans l’Aide aux Enfants sur Place.

Toute cela servira lors des décisions portant sur la pertinence de poursuivre, renforcer ou adapter notre contribution.

Ce début d’année, nos équipes se sont déplacées en Inde, en Ethiopie, aux Philippines, à Madagascar, au Sénégal, au Vietnam et Cambodge .

Prochainement, il s’agira du Guatemala Honduras et, plus tard, du Bangladesh.

Mots-clés associés : , , , , ,
Navigation