Imprimer
Navigation

Mission Ethiopie 2018 : les coulisses de la préparation

mission AEM Ethiopie

Samedi 13 janvier, l’équipe Ethiopie s’est retrouvée au siège de l’association pour préparer la mission 2018 qui sera conduite par Gérard et François, du 20 février au 2 mars.
Il s’agit d’arrêter le programme et de faire le point sur les objectifs de cette mission.

ORGANISATION DE LA LOGISTIQUE ET COMMUNICATION

L’organisation doit être d’autant plus ‘carrée’ que l’Ethiopie reste un pays où les communications sont compliquées. L’association AEM  avait jusqu’à présent un bureau  à Addis avec un représentant qui connaissait bien nos partenaires et nous assistait durant nos missions annuelles. Ce bureau étant fermé, il y a lieu de renforcer la communication directe avec nos partenaires tout au long de l’année. Ce qui n’est pas facile, car en Ethiopie internet est parfois bloqué dans tout le pays par le gouvernement. Il faudra donc prévoir d’éventuels contacts par SMS.

PLANNIFICATION DES RENCONTRES PARTENAIRES

Le programme doit ensuite répondre à plusieurs objectifs incontournables :

1- veiller au désengagement progressif des AEM du financement d’une école que nous avons soutenue depuis sa création (Light House à Holéta)

2- visiter les autres centres et bien discuter des objectifs des 3 écoles de Hawassa que nous aidons depuis un an.

 

Mission à Hawassa en 2017

 

Quand on sait qu’il va falloir se déplacer depuis Addis vers le nord-ouest puis le nord-est et enfin vers le sud, rencontrer  nos partenaires, évaluer l’efficacité de leurs actions en faveur des enfants, rencontrer les enfants, visiter leurs familles, ne pas oublier de prendre des photos, contrôler les comptes et l’usage de l’argent envoyé, rédiger le journal de nos journées – pour ne rien oublier et ensuite témoigner en  France - et mettre à jour les fiches d’évaluation des actions suivies… Oui vraiment, une mission AEM n’est pas de tout repos !

Mais tous (oui TOUS) les délégués qui sont ainsi partis en mission sont revenus encore plus motivés, fatigués mais motivés, par ces 10 jours d’échanges et de rencontres.

La préparation de la mission est essentielle. Il faut penser à tout si l’on veut que la mission soit utile pour les enfants aidés, pour les AEM, et pour l’information - et la mobilisation - de nos donateurs !

 

Pour découvrir dans le détail les programmes soutenus par les AEM en Ethiopie, cliquez-ici.

Navigation