Imprimer
Navigation

Migrants et réfugiés : l'accueil d'urgence et les actions à long terme

Opération Triton - juin 2015

Depuis plusieurs semaines, plusieurs mois, un mouvement migratoire de grande ampleur se déroule dans des conditions dramatiques.

Des centaines de milliers de réfugiés, de familles – parmi lesquelles des enfants de tous âges – tentent d’échapper à des conditions devenues littéralement invivables, du fait de la guerre, du terrorisme, de la dictature politique ou religieuse, ainsi que pour des motifs économiques (chercher ailleurs des moyens de subsistance, de travail, d’éducation, …)

L'extrême précarité de ces déplacements, les dangers encourus par ces personnes, les drames affreux qui ont eu lieu durant ces exodes démontrent à quel point ces familles se trouvent dans une situation vulnérable dont les enfants sont souvent les victimes.

Face à cette situation, l’obligation de secours, d’assistance et d’accueil s’est manifestée, et un mouvement de solidarité a pris corps, vaille que vaille, grâce à quelques responsables publics, aux organisations de secours social, d’entraide, et à de nombreux bénévoles.

  • Les Amis des Enfants du Monde expriment leur reconnaissance aux associations et aux personnes qui se mobilisent sans compter pour faciliter, par tous moyens, l’accueil des réfugiés.
  • Les AEM n’ont pas vocation à intervenir dans les situations d’urgence et ne sont pas organisés pour cela. Conscients de nos capacités comme de nos limites, nous privilégions l’action planifiée et le soutien durable aux projets de développement conçus et mis en œuvre par nos partenaires, sur place dans le pays d’origine, au plus près des familles et des enfants concernés.

 

... comment ne pas observer que, de façon complémentaire à cette mobilisation, il importe tout autant d’agir pour le développement des pays et des régions en grande difficulté.

Si l’action des organisations qui œuvrent à l’accueil en Europe des réfugiés est essentielle dans les circonstances présentes, comment ne pas observer que, de façon complémentaire à cette mobilisation, il importe tout autant d’agir pour le développement des pays et des régions en grande difficulté. 

En tant qu’organisation de solidarité internationale, nous appelons chacun à oeuvrer dans ce sens et à soutenir, par les moyens de son choix, les actions susceptibles de développer la paix, la justice, l’éducation, la santé, notamment en direction des enfants.

Depuis plus de vingt ans, les AEM sont partenaires de l’association libanaise LIBAMI, qui agit, à Beyrouth, afin de scolariser les enfants défavorisés du quartier de Nabaa et pour apporter un soutien social aux familles qui le nécessitent, quelle que soit leur origine ou leur confession.

Depuis 2013 et l’arrivée massive de réfugiés syriens au Liban, LIBAMI contribue également à l’accueil d’enfants syriens. Cependant, faute de moyens suffisants, cette action est menée dans des conditions extrêmement difficiles.

L’aide financière des AEM auprès de LIBAMI, à laquelle vous pouvez directement contribuer par vos dons, est donc particulièrement précieuse pour notre partenaire.

Yves Beauchamp, président des AEM

- Septembre 2015 -

Pour plus d’informations sur les actions de LIBAMI, cliquez-ici.

Vous pouvez également télécharger la Lettre aux parrains et donateurs du Liban de 2014.

 

Navigation