Imprimer
Navigation

L'éducation des enfants kaqchikels au Guatemala : deux soeurs témoignent

La scolarisation est une chance !

Les Amis des Enfants du Monde ont rencontré, à San Lucas Toliman, des membres de la fondation Rigoberta MENCHU TUM, pour comprendre les difficultés de scolarisation des enfants de l'ethnie kaqchikel. La fondation a pour objectifs prioritaires la réflexion et la recherche sur un enseignement certes tourné vers le futur, mais également adapté à la réalité guatémaltèque et indigène. Maira, collégienne, et sa soeur Emilsa, institutrice, se sont confiées à l'équipe AEM en mission.

LES COLLÉGIENNES DE SAN LUCAS TOLIMAN

Poursuivre nos études dans le respect de notre culture…

Etre au collège pour Maira, c'est se prépare un véritable avenir

Pour les filles des villages de l’ethnie kaqchikel, l’accès à l’école est compliqué mais vécu comme une chance ! Le père de Maira doit cumuler plusieurs emplois pour que cette jeune adolescente puisse aller à l’école. Maira témoigne, les yeux rougis par les larmes, tant l’émotion est forte lorsqu’elle nous expose ses difficultés :

« Je veux poursuivre des études pour être infirmière et aider la communauté. La vie est dure pour mes parents, car ils doivent se priver afin de me permettre d’aller à l’école, mais c’est mieux pour notre avenir. À l’école, les maîtres respectent notre culture kaqchikel, ils sont à l’écoute. Si nous arrivons en retard parce que nous avons aidé nos parents le matin avant de partir, ils ne nous grondent pas. On se sent bien à l’école. »

 

 

 

  Maira, collégienne heureuse

 

Changer la vie de toute la communauté

La maman intervient et, avec beaucoup de force dans ses propos, elle explique :

« Je souhaite que mes filles n’aient pas la même vie que nous. Notre vie ressemble à celle d’esclaves, c’est si difficile... La vie de notre communauté changera si nos enfants apprennent à l’école. Je veux qu’elles aient un avenir et qu’elles n’aient pas de mauvais comportements. Je ne sais pas lire ni écrire, mes enfants peuvent maintenant me l’apprendre ! »

En soutenant les AEM, vous participez activement à ces programmes qui construisent l'avenir des enfants. Merci.

En cette fin d'année, mobilisons-nous pour agir. 

Pour donner, cliquez-ici.

 

La grande sœur, Emilsa, institutrice

 Avoir été à l’école a été pour moi une opportunité de transformer un rêve en réalité !

Amilsa, sa grande soeur, est devenue institutrice pour apprendre aux autres membres de la communauté

Navigation