Imprimer
Navigation

Journée Internationale de la Famille : Les AEM aux côtés des familles

L’assemblée générale des Nations Unies a proclamé le 15 Mai Journée internationale de la Famille :

« Le thème de cette année se concentre sur le rôle des familles et des politiques familiales dans la promotion de l'éducation et le bien-être général de leurs membres. La journée vise principalement à sensibiliser le public au rôle des familles dans la promotion de l'éducation de la petite enfance et des possibilités d'apprentissage tout au long de la vie pour les enfants et les jeunes.»

AGIR AUX COTES DES PARENTS

Pour permettre le bon développement des enfants, la présence et la participation de la famille est primordiale. C’est pour cette raison que nous venons en aide aux enfants mais aussi aux parents afin qu’ils s’impliquent plus fortement dans leur vie quotidienne. Cette journée est l’occasion de mettre en lumière certains de nos projets.

 

► Madagascar : accompagnement familial

 

À Antananarivo, l’accompagnement familial proposé par notre partenaire est un atout pour l’enfant. Pour beaucoup de familles pauvres, scolariser leurs enfants, les soigner, obtenir les documents d’identité ou encore améliorer leur logement et épargner représentent des difficultés insurmontables.

“L’accompagnement familial dynamique“ de KOLAÏNA consiste en des visites à domicile hebdomadaires de travailleurs sociaux, pendant six à dix mois. Ayant pour objectif d’autonomiser les familles, l’accompagnement dure rarement plus de dix mois.

KOLOAÏNA organise aussi des séances de protection maternelle et infantile (PMI), des ateliers d’éveil de la petite enfance, des ateliers pour enfants déscolarisés et des groupes de parole pour les parents. Ils ont également le projet de renforcer son partenariat avec les structures d’aide à la création d’activités pour accroître les revenus des familles.

Atelier d'éveil de KOLOAÏNA

 

 

► Ethiopie : le microcrédit pour aller à l’école

 

Les parents ont compris que sans eux, l’instruction de leurs enfants était impossible. Les femmes ont conscience que leur émancipation, en augmentant les finances de la famille, permet à leurs enfants d'accéder à cette éducation déterminante pour leur avenir.

Le programme microcrédit, initié en 2012 par le Bureau des Affaires Sociales de Bahir Dar, a pour objectif de créer une activité génératrice de revenu pour les familles les plus démunies.

Aider les parents, c’est aussi aider les enfants  

 

Chaque membre du programme donne une participation minime et peut par la suite faire un prêt plus important afin de monter une affaire qui lui permettra d’avoir une rentrée d’argent régulière. De cette manière plus de 500 enfants ont pu aller à l’école depuis l'origine du programme.

 

 

En soutenant les AEM, vous participez activement à ces programmes qui construisent l'avenir des enfants. Faites un don ici.

Navigation