Imprimer
Navigation

Election présidentielle 2017

Communiqué des Amis des Enfants du Monde relatif à l'élection présidentielle 2017, par Yves Beauchamp, président.

L'élection présidentielle 2017 place notre pays devant un enjeu crucial. L'alternative n'est pas tant dans les choix de telle ou telle politique sectorielle (économie, protection sociale, sécurité, …). Bien entendu, ces sujets sont de première importance, mais ils ne reflètent pas le cœur de l'alternative du second tour.

La question que les Français trancheront le 7 mai prochain porte sur l'essence même de notre pacte républicain, de notre vivre-ensemble. Elle détermine également la nature des relations internationales de la France, notre attention aux autres nations.

Sur ces deux questions essentielles, notre histoire, nos principes, l'ambition de notre pays, reposent sur des valeurs fondamentales, fondatrices des principes républicains, inspiratrices d'un grand nombre de peuples au fil de l'histoire.

Ces valeurs sont claires : égalité et lutte contre toute discrimination, fraternité humaine – irréductible et inconditionnelle, liberté pour chacun de conduire sa vie selon ses convictions éthiques, philosophiques ou religieuses dans le respect de tous.

Au-delà du triptyque républicain, notre pays occupe une place singulière dans le Monde, pour la promotion des valeurs universelles exprimées dans les Droits de l'Homme, la paix, et la solidarité entre les nations fondée sur la justice et le partage.

 

En tant qu'organisme de solidarité internationale, agissant en faveur de l'enfance en détresse,  nous sommes particulièrement vigilants à l'égard des propositions fondées sur la réduction des droits des étrangers (y compris les enfants), le repli du pays sur lui-même, l'isolement voire la défiance dans les relations internationales ; nous savons dans quelles origines idéologiques ces propositions s'enracinent.

Nous estimons que le choix du prochain Président de la République est susceptible d'altérer profondément la fidélité et l'attachement de notre pays à ses valeurs universelles.

Ce risque est réel, il ne doit pas être sous-estimé, et mérite d'être pris en compte avec gravité et responsabilité. Pour nous tous et nos enfants, pour notre pays, ce risque n'est pas acceptable.

 

C'est pourquoi les Amis des Enfants du Monde appellent leurs adhérents et sympathisants, ainsi que l'ensemble de nos concitoyens, à accomplir le devoir civique du 7 mai 2017 en conscience et en responsabilité, afin de préserver les valeurs universelles qui fondent notre République et donnent sens à notre engagement de solidarité internationale.

Montrouge, le 30 Avril 2017 

Yves Beauchamp

Président des Amis des Enfants du Monde

Navigation